LinuxPedia

Wiki libre et indépendant dédié à GNU-Linux et BSD.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


avidemux:avidemux_copie_et_encodade_d_un_dvd

Exemple de Copie d'un DVD en avi

(xvid + mp3)

nolink
Rappel légal : la copie de DVD avec cassure de la protection CSS est illégale en France, toutefois on entre en contradiction avec le droit à la copie privée. Dans tous les cas ne faites pas de copies illégales de DVD.

*Auteur Cyrille

Rip du DVD sur le disque dur

A l'heure actuelle la façon la plus simple de ripper un DVD c'est à dire de copier les fichiers VOBS sur le disque dur n'est pas l'interface graphique mais la ligne de commande.
On utilisera le programme dvdbackup qui se lance de la façon suivante dans une console (terminal):

dvdbackup -i /dev/cdrom -F -o /home/nom_du_user/

Deux options peuvent nous intéresser -F pour prendre le titre principal c'est à dire le film, -M pour prendre l'intégralité du DVD. Le DVD est copié sous la forme de fichiers VOB qui contiennent à la fois la vidéo au format MPEG2 et le son au format AC3.

Encodage avec Avidemux.

On ouvre le premier fichier VOB c'est à dire un fichier de la forme VTS_xx_1.vob, on obtient dans l'application le message suivant :

nolink

Oui on indexe le fichier de façon à ce qu'Avidemux puisse facilement se déplacer dans tout le fichier sans saccade. S'ouvre alors la fenêtre suivante:

nolink

Oui on ajoute les fichiers, sinon on se retrouve avec uniquement le premier VOB c'est à dire entre 10 et 20 minutes de vidéo. L'opération est plus ou moins longue, elle dépend de la puissance de votre machine.

A la fin de l'indexation du mpeg, on obtiendra la plupart du temps le message suivant :

nolink

Ceci provient du fait que dans un DVD on a la plupart du temps plusieurs pistes audio, il va nous falloir déterminer laquelle. On va dans le menu audio (du dessus pas du côté), puis on fait piste principale, on obtient l'écran suivant :

nolink

Comme on peut le voir, trois pistes audio, laquelle est la française ? La seule possibilité, écouter les pistes jusqu'à trouver la bonne. On sélectionne la première par exemple, on se situe à l'aide du curseur dans une partie du film où l'on parle et on écoute à l'aide de l'icône play standard.

nolink

On remarquera aussi comme information dans l'écran ci-dessus de la piste audio principale, le 80 ms shift qui correspond au décalage de l'audio sur la vidéo. On doit mettre dans décalage la valeur opposée à 80 c'est à dire -80 pour compenser le décalage comme on peut le voir ci-dessous.

nolink

Une fois que ces premières opérations sont réalisées on peut commencer le paramétrage de l'encodage. Pour la vidéo on choisit MPEG4 - ASP (xvid4), et pour l'audio MP3 LAME. Ces deux formats sont lus par la majorité des platines divx/xvid d'où leur choix. Bien évidemment on peut choisir d'autres codecs pour la vidéo ou pour l'audio plus performant mais pas nécessairement compatible avec la platine.

Au niveau de la configuration du codec vidéo, celle-ci étant assez complexe on laissera à l'outil le soin de prendre les meilleurs réglages. Les experts pourront toutefois accéder à cette configuration s'ils le désirent. On se contentera de rajouter les filtres classiques du crop (suppression des bandes noires) et du redimensionnement.

nolink

Dans la partie vidéo on clique sur filtre, on arrive à l'écran précédent. On sélectionne crop par double clic. Le crop c'est le retrait des bandes noires inutiles, de cette façon Avidemux n'encode pas les bandes noires et consacre le bitrate pour la vidéo. L'écran de crop se présente de la façon suivante, on déplace le curseur de façon à trouver une image assez lumineuse et on sélectionne auto-découpage, les bandes noires sont remplacées ici par des bandes vertes (elles ne sont pas encodées !), pour marquer la partie qui sera retirée. Appliquer puis valider pour retourner à l'écran des filtres.

nolink

Compresser plus de 6 à 7 gigas vers un fichier de 700 megas entraîne nécessairement quelques sacrifices, il est ainsi nécessaire de baisser la résolution (taille de l'image) pour conserver une certaine qualité. En effet il faut se rappeler que plus l'image est « grosse » plus il faut une quantité d'informations importantes (bitrate) pour maintenir sa qualité. Nous choisissons de la même façon que le crop le Mplayer resize

nolink

La source c'est du 16/9 comme beaucoup de films en DVD, les films plus anciens ou certaines séries télé peuvent être en 4/3. Avec un peu d'habitude il devient facile de distinguer les deux formats, la jaquette du DVD l'indique aussi souvent. La destination sera toujours en 1:1. On n'oubliera pas de cocher la case arrondi à 16, le xvid fonctionne en effet par des dimensions multiples de 16 et peut « planter » l'encodage si ces dimensions ne sont pas respectées. Enfin en jouant avec le curseur on descendra sous une largeur de 600, selon les films, la durée, l'action etc … on pourra augmenter cette résolution (tout en restant inférieure à la résolution originale), parfois on sera contraint de diminuer encore plus pour ne pas trop altérer la qualité.

La partie vidéo est terminée, passons à la configuration de l'audio.

nolink

Je choisis une compression de 128 kbps standard, et un encodage constant pour éviter d'éventuels problèmes de compatibilité avec le matériel, de la même façon je choisis un encodage en stéréo, qui correspond encore au matériel le plus courant chez monsieur tout le monde. Appliquons maintenant les filtres audio

nolink

  • Changer fréquence d'image, dans le cas d'une conversion du NTSC vers du PAL par exemple, ne sera

utilisé que très rarement.

  • Mixeur : stéréo, conformément à ce qui a été indiqué plus haut comme le Time Shift (ms) de -80 pour compenser le décalage audio/vidéo
  • Le resampling permet de changer la fréquence, le DVD c'est par défaut 48000 Hz, certains appareils anciens présentent des incompatibilités avec cette fréquence il peut être nécessaire de passer en 44100 Hz
  • La courbe de compression dynamique permet de compenser les décalages de niveau de son qu'on peut avoir lorsque l'on passe d'un son 5.1 à du 2.0. Cette case doit être cochée pour ne pas avoir par exemple des conversations très basses pendant que les explosions sont très fortes.
  • Mode Gain, permet d'augmenter le niveau général du son, l'automatique max -3 db est un bon choix.

La vidéo et l'audio sont configurés il ne reste plus qu'à définir la taille du fichier de sortie à l'aide de la calculatrice.

On remarquera que que l'on retrouve bien les paramètres pour le bitrate audio, on remarquera aussi que la taille du bitrate vidéo calculée automatiquement par rapport au support (1×80 min, CD) est assez faible, on compresse beaucoup.

Appliquer et fermer.

nolink

Il ne reste plus qu'à enregistrer sans oublier de rajouter l'extension avi, que ne met pas avidemux par défaut.


Retour à la page Avidemux

avidemux/avidemux_copie_et_encodade_d_un_dvd.txt · Dernière modification: 2018/11/17 12:52 (modification externe)