LinuxPedia

Wiki libre et indépendant dédié à GNU-Linux et BSD.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


samba

Samba (ébauche)

Samba fait paraître une machine Linux comme étant une machine Windows. De cette façon, une station Windows, sera capable d'accéder à des fichiers et des répertoires se trouvant sur la machine Linux de la même façon que s’ils se trouvaient sur une machine Windows.

Installation

Depuis votre gestionnaire de packages

En fonction de votre distribution, utilisez les outils prévus à cet effet :

Depuis les sources

Téléchargements :

* Les sources :

wget http://samba.org/samba/ftp/samba-latest.tar.gz
  • Signature :
$ wget http://samba.org/samba/ftp/samba-latest.tar.asc
  • Clé publique :
$ wget http://samba.org/samba/ftp/samba-pubkey.asc

Vérification de l'intégrité des sources :

$ gpg --import samba-pubkey.asc
$ gzip -d samba-latest.tar.gz
$ gpg --verify samba-latest.tar.asc

Vous devez obtenir la ligne suivante, dans le message de retour :

gpg: Bonne signature de « Samba Distribution Verification Key <samba-bugs@samba.org> »

Compilation :

  • Décompressez le tar via la commande :
$ tar xvf samba-latest.tar
  • Executez les commandes suivantes :
# cd samba-//version///source
# ./configure
# make
# make install

Exécuter un ./configure –help pour connaître les options de compilation.

Depuis les binaires

Les binaires se rapportant à votre distribution se récupère à l'adresse suivante :

http://samba.org/samba/ftp/Binary_Packages/

Configuration

La configuration de Samba est réalisée au travers du fichier /etc/samba/smb.conf. Ce fichier est décomposé en plusieurs parties, chacune d'elles étant nommée par un titre entre [].

Simple

* La section [global] :

#Nom du groupe de travail (workgroup) ou du domaine.
workgroup = WORKGROUP
#Nom Netbios de la machine (le nom Windows).
netbios name=SERVEURSMB
#Description de la machine.
server string=Serveur %L (Samba %v)
#Le paramètre security peut prendre les valeurs share, user, server et domain.
security = user

Le mode share correspond à la possibilité offerte par Win9x d'effectuer un “contrôle d'accès au niveau ressource”, c'est à dire par exemple de définir un mot de passe pour le partage quel que soit l'utilisateur.
Le mode user est le mode le plus interressant : il émule presque parfaitement la majeure partie des fonctionnalités de Windows NT en matière d'authentification, de partage de fichiers et d'imprimantes, en proposant un “contrôle d'accès au niveau utilisateur”.
Les modes server et domain se comportent comme le mode user d'un point de vue du client, mais permettent de relayer l'authentification sur un autre serveur Samba, sur un PDC ou un BDC NT.

#négociations d'authentification en utilisant un mot de passe crypté.
encrypt passwords = yes
#Permettre l'acces au serveur uniquement à certaines machines du réseau (IP)
hosts allow = xxx.xxx.xxx.xxx
#Fichiers de logs
log file = /var/log/samba/%m.log

* La section [votre_partage] :

comment = Mes dossiers
path = /home/toto/public
writeable = yes
valid users = toto

Ne pas oublier de déclarer l'utilisateur ainsi que son mot de passe dans la base de Samba !

# smbpasswd -a toto

–affaire à suivre…

samba.txt · Dernière modification: 2018/11/17 13:54 (modification externe)