LinuxPedia

Wiki libre et indépendant dédié à GNU-Linux et BSD.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


gent:system_rescue_cd

System Rescue CD

nolink

Description

SystemRescueCd est un système d'exploitation GNU-Linux implémenté sur un cd-rom bootable pour récupérer des données sur un ordinateur après un crash.
Il sert à effectuer des tâches d'administration sur l'ordinateur telles que la création et l'édition de partitions sur le disque dur. Il possède un certain nombre d'utilitaires avancés (parted, partimage, fstools, …) ou plus basiques (editors, midnight commander, network tools). Le noyau du système supporte la majorité des formes de partionnement (ext2/ext3/ext4, reiserfs, xfs, jfs, vfat, ntfs, iso9660). SystemRescueCD permet également d'utiliser des système basé sur le RAID ou les LVM (volumes logiques).
Depuis la version 1.5.3 NetWorkmanager est intégré et permet de démarrer une connexion réseau (y compris wifi) en quelques clics, et de chercher des renseignements sur Internet ( Firefox est disponible). Des options de démarrage permettent de choisir entre différents noyaux, par exemple pour utiliser le noyau alternatif x86_64 (64bits) et la langue “fr” par défaut, entrez après l'invite de commande :

rescue64 setkmap=fr

et validez. Attention, comme le clavier sera encore en “qwerty” à ce moment vous devrez taper “setk,qp” pour obtenir “setkmap” ;-) . Un exemple en image :

Le programme ntfs-3G est dorénavant inclus, ce qui permet d'écrire/modifier des données sur des partitions ntfs (Systèmes Microsoft Windows).
L'environnement graphique XFCE peut être lancé avec la commande startx, pour faire une recherche avec firefox ou pour utiliser gparted (modification des partitions en mode graphique). Si la commande “startx” échoue, tapez wizard pour une liste de configuration alternatives du serveur graphique.



Les versions récentes de SystemRescueCD offrent un écran de démarrage permettant de choisir facilement les différentes options : exécution depuis le cdrom ou copie du système en mémoire (lecteur de cd disponible pendant l'utilisation), noyaux 32 ou 64bits, standard ou alternatif, …etc. Version présentée ici 1.6.0 :

On peut facilement éditer la ligne de commande correspondant au choix fait dans le menu de démarrage en utilisant la touche tab (tabulation), par exemple pour ajouter “setkmap=fr” (clavier Français).

De nombreux outils additionnels sont disponibles depuis le menu de démarrage, dont FREEDOS qui est un environnement “DOS” en version libre, et permet d'exécuter des programmes DOS comme certains utilitaires de mise à jour de Bios. On trouve également “SuperGrubDisk” (“SGD”) qui permet de faire démarrer ou réparer un système dont le chargeur d'amorçage est endommagé.


Utilisation

Un aperçu des outils disponibles dans la rubrique des outils système, et le programme “Partimage” lancé en arrière plan :


Installer SysRescueCD sur une clé usb

<note>Un signe $ précède les commandes qui ne nécessitent pas de droits administrateur ; un signe # précède celles qui nécessitent des droits administrateur, ces signes ne font <color red>PAS</color> partie des commandes. Les lignes qui ne commencent pas par un signe $ ou # correspondent au résultat de la commande précédente. Voyez cette page si vous ne savez pas comment obtenir des droits administrateur.</note>

Depuis la version 1.5.5 System Rescue CD propose un script d'installation facile, ainsi que tous les programmes nécessaires, directement dans l'image “.iso”. Il n'y a même pas besoin de graver l'image pour installer SysRescueCD sur clé usb, il suffit sous Linux de monter l'image et d'exécuter le script :

  • Téléchargez une image “.iso” (ici systemrescuecd-x86-1.5.5.iso)
  • Créez un répertoire qui servira de point de montage :
$ mkdir ~/sysrescue
  • Montez l'image .iso dans le répertoire (on suppose l'image dans votre répertoire personnel) :
# mount -o loop -t iso9660 ~/systemrescuecd-x86-1.5.5.iso ~/sysrescue

Des droits root (sudo) sont nécessaires.

  • Branchez une clé usb, sans la monter <color red> Attention toutes les données présentes sur la clé seront détruites par l'installation de SysRescueCD </color>
  • Exécutez le script d'installation :
# sh ~/sysrescue/usb_inst.sh dialog

Des droits root (sudo) sont nécessaires.

<note>Sur Ubuntu et Debian (et dérivés) le shell par défault n'est pas “Bash” mais “Dash”, pour le moment il semble que le script d'installation ne soit pas compatible avec “Dash”. Si vous obtenez une erreur “syntax error” utilisez la commande (en root ou sudo) :

/bin/bash ~/sysrescue/usb_isnt.sh dialog

Le problème sera sans doute réglé dans une prochaine version.</note>

Un aperçu de la séquence d'installation depuis un système Debian/Ubuntu :



Seuls les périphériques amovibles usb sont pris en compte pour éviter l'effacement involontaire d'une partition d'un disque interne. La même manipulation fonctionne depuis une image “.iso” gravée ou une installation sur clé usb.


Dernière version stable

SystemRescueCd 2.3.1 est disponible.

Un script d'installation sur clé usb très simple d'utilisation est inclus dans l'image ISO, un installateur utilisable depuis Microsoft Windows est également disponible (voir “installation sur clé usb”).

Voici les principaux changements depuis la version précédente :

  • Noyau linux-3.0.3 (altker32 + altker64)
  • Mise à jour de btrfs-progs (20110805)
  • parted-2.4 avec correctifs Fedora
  • Firefox version 6
  • testdisk 6.12

Et toujours :

  • Ajout de app-misc/tmux (Terminal multiplexer: fork de “Screen”)
  • L'option “dodhcp” accepte des interfaces en arguments (exp: “dodhcp=eth0,eth2”)


Pour en savoir plus, vous pouvez lire le journal des changements.




Liens

gent/system_rescue_cd.txt · Dernière modification: 2018/11/17 13:53 (modification externe)