LinuxPedia

Wiki libre et indépendant dédié à GNU-Linux et BSD.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


slack:parted_magic

Parted Magic

Présentation

Parted Magic est un mini live-CD avec une collection d'outils de gestion des disques durs, de sauvegarde, et un environnement de bureau LXDE simple à utiliser.

Des exemples d'usages de Parted Magic :

  • Formatage de disques durs.
  • Déplacement, copie, création, effacement ou redimensionnement de partitions.
  • Clonage de disque dur pour créer une sauvegarde complète.
  • Test des disques durs pour prévenir les pannes.
  • Test de la mémoire vive pour détecter les secteurs défectueux.
  • Test en charge (“Benchmark”) pour évaluer les performances d'un ordinateur.
  • Effacement de manière sure des disques durs, le “nettoyant” de toutes données.
  • Accéder à un système ne démarrant plus (réparation, récupération de données).
  • Fonctionne depuis le cdrom ou la mémoire vive, pas d'installation.

Les programmes “phares” sont GParted (manipulation de partitions, formatage de disques dur), G4L (“Ghost For Linux”, clonage de partitions), Clonezilla-live (sauvegarde d'images disques ou de partitions, compressées ou non, en local ou à travers un réseau), SuperGrubDisk (démarrage d'un système dont le chargeur d'amorçage est endommagé), NTFS3g (écriture sur partitions “ntfs” Windows), GSmartControl (contrôle de l'état “smart” des disques durs), Photorec (récupération de données), Firefox (navigateur Internet), et bien d'autres. PartedMagic offre aussi un ensemble d'outils graphiques simples et rapides pour établir une connexion Internet, installer les plugins “Adobe FlashPlayer” ou “Oracle Java” ou changer le type de clavier.
Le menu de démarrage offre également SuperGrubDisk 1 et 2 (récupération d'un chargeur d'amorçage “grub” défectueux) ainsi que d'autres utilitaires.

Consultez la liste complète des programmes.


Dernière version stable

Parted Magic 6.6 est désormais disponible.

Nouveauté majeure des dernières versions un noyau d'architecture amd64 (aussi appelé x86-64) est disponible, permettant de “chrooter” (obtenir un shell et exécuter des commandes) sur un système cible 64bits. Si vous rencontrez des problèmes avec cette version voyez le forum de PartedMagic.

Également au menu :

  • clonezilla-clonezilla-1.2.9-19
  • testdisk-6.12
  • parted-3.0
  • Noyau linux-3.0 (i486, i686, amd64)
  • chntpw-110511
  • gparted-0.9.0 (gparted)
  • unetbootin-linux-549
  • module-init-tools-3.16
  • lilo-22.8
  • boot_info_script-0.60
  • file-5.07
  • flashrom_0.9.3+r1323
  • lsscsi-0.25, lzip-1.12
  • rsync-3.0.8
  • sdparm-1.06
  • xfsdump-3.0.5
  • xfsprogs-3.1.5
  • xz-5.0.2
  • grub-1.99 (grub2)
  • gsmartcontrol-0.8.6
  • smartmontools-5.41
  • firefox-5.0

Ajouter “clonezilla” aux options de démarrage vous permet de lancer directement Clonezilla.

Et toujours :

La gestion des langues et disposition de clavier depuis le menu de démarrage, connexion à des réseaux wifi facile depuis le bureau, installation en un clic des plugins “FlashPlayer” (non libre) et “Java”…

Le programme “flashrom” permet le “flashage” (lecture, effacement et écriture) de micro-programmes (type BIOS, firmware). Attention ce programme est hautement expérimental, consultez le site officiel de Flashrom pour plus de détails.

Pour connaître tous les détails, vous pouvez lire l'annonce ou le journal des changements.


Captures d'écran

Un aperçu de la dernière version en date (5.5), tout d'abord l'écran d'accueil avec les options de démarrage et de choix des langues :

(Cliquez sur les images pour les agrandir.)



Les outils additionnels :


Un aperçu des outils disponible depuis le bureau, avec la configuration rapide du réseau ouverte en arrière plan, et les programmes de la rubrique “système” :



Passer le clavier en Français (azerty)

<note>À partir de la version 5 le choix de la langue est disponible dès l'écran de démarrage, toutes les langues ne sont pas disponibles mais le Français fait partie des heureux élus. Le choix des langues est fait en fonction des pays d'origines des principaux donateurs du projet.</note>

Par défaut l'environnement est en Anglais, et le clavier en qwerty US. Étant donné la taille de l'image il n'est pas possible d'y inclure toutes les localisations, mais il est en revanche possible de retrouver un clavier Français facilement.

La première option consiste à éditer la ligne des commandes de démarrage, pour cela utilisez la touche [tab] (tabulation) lorsque l'entrée du menu de démarrage qui vous intéresse est sélectionnée, naviguez avec les flèches du clavier jusqu'à l'option “keymap=us” et changez là pour “keymap=fr”. De cette façon si vous lancez un terminal dès l'ouverture du bureau graphique vous bénéficierez déjà d'un clavier Français. C'est encore plus pratique si pour une raison quelconque le bureau graphique ne se lance pas et que vous soyez en mode console.

Une fois le bureau graphique lancé c'est encore plus simple, si vous voulez ajuster la disposition du clavier utilisez l'outils graphique mis à votre disposition sur le bureau (“Keyboard Layout”) :

Deux cases à cocher et c'est réglé !

Enfin dernière possibilité, ouvrez un terminal (“RoxTerm”) et tapez :

setxkbmap fr -variant oss_latin9

Vous pouvez évidemment adapter à votre cas, remplacez “fr” par “be” ou “ca” si vous êtes Belge ou Canadien par exemple. Vous pouvez également ignorer l'option “-variant” pour vous contenter de la disposition par défaut.


Liens

slack/parted_magic.txt · Dernière modification: 2018/11/17 13:54 (modification externe)